Des empoissonnements « gagnants-gagnants » avec l’AAPPMA La Nogentaise

Zoom sur l'un des volets de l'association, le ré-empoissonnement en plans d’eau...

Il consiste à déverser des poissons dans les plans d'eau, pour des raisons écologiques et sociales.

L'AAPPMA La Nogentaise détient la gestion piscicole des plans d'eau de La Borde à Margon et du Tertre à Coudray-au-Perche, qui sont d'anciennes carrières d'extraction. Dans ces milieux aquatiques récents (moins de 100 ans), l'équilibre écologique entre les espèces, faune et flore, n'est pas encore établi, ce qui est normal avec les facteurs « pêche » et « loisirs » qui gravitent autour.
Aussi, l'AAPPMA procède périodiquement à des soutiens en poissons par des opérations de ré-empoissonnement.
 
Tout d’abord, en novembre dernier, suite à une vidange d’un étang réalisé par les bénévoles de l’association, il  a été déversé plusieurs centaines de kilogrammes de poissons blancs (gardons et brèmes principalement), ainsi que des alevins de perches dans le plan d’eau de La Borde.  
Le 1er décembre dernier, dans ce même plan d’eau de La Borde, une 2ème opération de ré-empoissonnement a eu lieu. Cette fois-ci, ce sont quelques dizaines de kilogrammes de jeunes brochets, espèce emblématique et indispensable au bon équilibre du plan d'eau, qui ont été déversées. Ces poissons sont issus d’une pisciculture travaillant dans des plans d'eau de reproduction dont l'équilibre écologique n'est pas perturbé.
Répartis dans le plan d'eau, ces poissons devraient permettre d'améliorer la production piscicole, mais également, et pour répondre à une autre mission, de garantir aux pêcheurs une offre de qualité et ainsi les satisfaire.
En parallèle, le développement des plantes aquatiques observées cette année sur le plan d'eau de la Borde, devrait offrir aux poissons déversés des habitats de vie, reproduction, nourriture et refuge, clés de voute d'un écosystème.
Dernièrement, à l’initiative de la Fédération départementale de Pêche, le plan d’eau du Tertre a également été empoissonné dans le cadre d’une traditionnelle opération de fin de saison. Plusieurs dizaines de kilogrammes de poissons blancs ont ainsi été déversés afin de répondre à la pression de pêche et satisfaire les jeunes pêcheurs qui fréquentent régulièrement ce plan d’eau.

L’effort de repeuplement réalisé par l’AAPPMA La Nogentaise, allié à des actions concrètes menées sur les milieux aquatique comme la création et la protection des frayères, l’entretien raisonné de la ripisylve et des berges, sont destinés à satisfaire les pêcheurs et à leur permettre d’exercer leur loisir dans les meilleures conditions.


L'empoissonnement en images...

     


La presse en parle...



Page précédente haut de page