Accueil > Tourisme et Loisirs > AAPPMA de Nogent-le-Rotrou

En plein cœur de collines verdoyantes et en bordure de la rivière l’Huisne, Nogent le Rotrou est traditionnellement considérée comme la capitale du Perche, région naturelle qui s’étend sur les départements de l’Eure et Loir, l’Orne, la Sarthe et le Loir et Cher. Administrativement, elle fait partie du département de l’Eure et Loir et donc de la région Centre.
Nichée au sud-ouest du département de l’Eure et Loir, à environ 130 kilomètres de Paris, elle se situe entre les villes de Chartres (Préfecture de l’Eure et Loir) et Le Mans (Préfecture de la Sarthe), à 60 kilomètres environ de chacune d’elles. Elle est frontalière des départements de l’Orne et de la Sarthe et à 100 kilomètres de distance d’Orléans (Préfecture du Loiret).
Nogent le Rotrou est l’une des trois sous-préfectures du département et compte environ 11 300 habitants. Elle est surtout célèbre pour son château datant du XIème siècle et ses embouteillages qui avant la construction de la rocade autour de la ville, ont à jamais marqué les Parisiens !

Album Photo AAPPMA de Nogent le Rotrou




 

Le château Saint-Jean
Construit à partir du XIème siècle par la famille des Rotrou, il fût la résidence des comtes du Perche jusqu’au XIIIème siècle. Détruit à la fin du XVème siècle, il fût reconstruit au XVIème siècle puis l’objet de rénovations régulières, les dernières datant de 2003.

 

 L’Abbaye Saint-Denis
Pour réparer ses fautes, Geoffroy III, troisième des Rotrou, seigneur de Nogent décide d'installer une communauté de moines obéissant à la règle bénédictine. C’est ainsi qu’est faite la dédicace de la basilique Saint-Denis en 1031, alors que l'édifice est encore inachevé.

 Les marches Saint-Jean
Les 155 marches furent construites au début du XVIème siècle pour faciliter les allées et venues entre le château et le centre ville.

 

 Le porche Saint-Laurent
Le porche Saint-Laurent était l'entrée de l'abbaye Saint-Denis. Sous le porche se trouve l'ancienne boîte aux lettres avec un encadrement de pierre.

 L’Eglise Notre-Dame
C'est au début du 19e siècle que la chapelle fut agrandie de deux nefs latérales et devint église paroissiale après la démolition, pour cause de vétusté, de l'église Notre-Dame des Marais qui était près de la rue Bourg le Comte.
Elle est située à l’angle de la rue de Sully et de la rue Gouverneur.

 

 L’Eglise Saint-Laurent
La construction de l'église a commencé au XVème siècle et s'est poursuivie au XVIème. L'église était réservée aux paroissiens du bourg Saint-Denis, qui n'avaient pas l'autorisation des moines de se rendre pour les offices quotidiens à l'abbaye toute proche.
Elle est située rue du Pressoir.

 L’Eglise Saint-Hilaire
Elle est certainement la première église paroissiale de Nogent, bien avant la construction du château Saint-Jean. Il ne reste que peu de choses de cette première église. Sa reconstruction et son agrandissement datent des XVème et  XVIème siècles.
Elle est située rue Saint-Hilaire (au niveau de la gare).

 

 La maison du Bailli
Pierre Durand, homme de grand esprit, fut bailli de l'abbaye Saint-Denis puis de la ville de Nogent-le-Rotrou en 1568. Il vécut dans cet hôtel de style Renaissance avec son épouse Blanche Febvrier, fille du lieutenant au bailliage de Rémalard. La demeure fut acquise par la ville en 1926. Le porche tient lieu d'entrée du collège Arsène-Meunier.

 Le tombeau de Sully
En 1624, Maximilien de Béthune, duc de Sully, devint seigneur de Nogent. La ville de ce fait prit le nom de Nogent-le-Béthune. A la veille de sa mort le 29 décembre 1641 à l'âge de 82 ans, il demanda à ce que sa sépulture soit élevée dans la chapelle de l'Hôtel-Dieu, ce qui était impossible, Sully étant protestant. Sa sépulture fut installée avec l'accord des religieux dans la rotonde près de l'église actuelle.
La statue exécutée par Barthélémy Boudin en 1642, représente le ministre d'Henri IV dans son grand costume de cérémonie, couvert du manteau ducal qui s'entrouvre pour laisser apparaître son haut de chausse tailladé.
C'est en 1806 que la ville de Nogent achète les bâtiments pour y installer un collège, un tribunal, une prison et un haras militaire.
Aujourd'hui et après la rénovation de l'édifice de 1950 à 1953, restent le tribunal et le collège Arsène-Meunier, anciennement lycée Rémi-Belleau.

 

 Rémi Belleau
Le poète est né à Nogent le Rotrou et sa statue se trouve dans l’enceinte de l’actuel collège Arsène Meunier.

 

 Le kiosque à musique
Le kiosque à musique a été édifié en 1901 par Monsieur Gaté-Richard, le père de Camille Gaté. Sculpteur et tanneur,  ce dernier est né à Nogent-le-Rotrou le 14 avril 1856.

 

L’histoire de la ville de Nogent le Rotrou est essentiellement liée à la famille des Rotrou depuis qu’en 955, Thibaut le Tricheur, Comte de Chartres, confia Nogent à son fidèle vassal Rotrou, premier du nom. La seigneurie de Nogent fut érigée en comté du Perche à la fin du XIe siècle. Nogent connut une croissance urbaine forte à cette époque, grâce à l'établissement de plusieurs bourgs autour du château, à la construction d'un donjon au début du XIème siècle et à la fondation par Geoffroy III en 1029 de l'abbaye bénédictine de Saint-Denis.
Le château fut complété d'une enceinte au XIIème siècle, tandis que l'on commençait à fixer par écrit les coutumes du Perche. La mort du dernier comte du Perche de la famille des Rotrou, Guillaume, en 1226, entraîna le rattachement au domaine royal du Perche et Nogent fut gouverné pendant 200 ans par une branche cadette de la famille royale. Un bailli fut alors établi dans le Perche, dont la capitale se déplaça progressivement vers Mortagne et Bellême.

Nogent le Rotrou fut fortement affectée par les désordres qui touchèrent le Royaume de France au XIVème et au début du XVème siècle. Les Anglais s'emparèrent de la ville en 1359 après un violent combat sur le pont Saint-Hilaire, avant de rendre la ville l'année suivante à la paix de Brétigny. En 1427, Salisbury reprit la ville et incendia le château, qui ne fut réparé qu'à la fin du siècle.

Le XVIème siècle vit le développement rapide de la production et du commerce des serges et étamines de Nogent le Rotrou, exportées dans toute l'Europe et vers le Nouveau Monde. On produisait également du vin et du cidre dans les campagnes entourant la ville. L'Hôtel de Ville et les Halles furent bâtis en 1533, et le pavement des rues de Nogent commença en 1556.

Nogent le Rotrou connut un essor intellectuel et artistique important à la Renaissance. Elle vit la naissance du poète de la Pléiade Rémy Belleau dont le lycée porte aujourd’hui le nom. Maximilien de Sully, ministre protestant d'Henri IV, acquit en 1624 la seigneurie de Nogent, mais n'y résida pas en raison de l'opposition des moines de Saint-Denis ; il y fut néanmoins enterré à sa mort en 1641 et a laissé son nom à l’une des rues principales menant au centre de la ville.

Les violences liées à la Révolution française touchèrent peu Nogent le Rotrou, rebaptisée Nogent-le-Républicain et promue chef-lieu de district, puis sous-préfecture. Les tombes de Sully et de sa femme, ainsi que celles des Rotrou, furent néanmoins violées.

Nogent le Rotrou ne fut pas directement touchée par la Première Guerre mondiale, les combats se déroulant dans le nord-est de la France, mais des nogentais furent envoyés et pour certains tués au front.

La modernisation de la ville se poursuivit au début du XXème siècle : l'électrification de la ville commença juste avant le premier conflit mondial, et Nogent le Rotrou s'équipa d'une salle des fêtes en 1922 et d'un stade en 1924. Nogent le Rotrou perdit son statut de sous-préfecture en 1926, aux côtés de 105 autres villes françaises, dans un but d'économie budgétaire ; elle redevint néanmoins sous-préfecture en 1943.

L'armée allemande bombarda Nogent le Rotrou les 15 et 16 juin 1940, et entra dans la ville le 17 juin. Les statues de Rémy Belleau, de Sully et du général de Saint-Pol, incarnations de la fierté nogentaise, furent déboulonnées en 1943. La ville fut libérée le 11 août 1944 par le maquis de Plainville, et le général de Gaulle entre dans la ville le 20 août.

Les années d’après-guerre furent pour Nogent le Rotrou une période d'extension urbaine par la création de nouveaux quartiers, en 1955 aux Gauchetières (à l'ouest de la ville) et en 1971 sur le plateau Saint-Jean (à l'est), et de grands équipements. L'installation de la première unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile (UIISC 1) à Nogent le Rotrou en 1981 permit la création de plusieurs centaines d'emplois dans une ville qui voyait disparaître sa petite industrie. L'ouverture de l'autoroute A11 en 1975 et de la rocade à partir des années 1980 contribuèrent à réduire le trafic routier dans le centre, devenu considérable. La municipalité s'est concentrée sur le développement du tourisme à partir des années 1990, avec la création d'une base de loisirs à Margon et le restauration du château Saint-Jean.

 

La Base de Loisirs de Margon

Plan d’eau ouvert à la pêche, location de pédalos et Canoë-Kayak (en juillet et août), jeux pour enfants, tables de ping-pong, terrain de pétanque et de beach volley,  parcours de santé.
Point de départ de 250 kms de circuits VTT balisés pour tous les niveaux.

Ouvert toute l’année de 6h à 23h en été et de 7h à 19h en hiver.
Chiens acceptés, accès handicapés, toilettes, parking 200 places.
Pour tout renseignement :
Mairie de Nogent le Rotrou – Tél. 02 37 29 68 86
Mail : servicedessports@ville-nogent-le-rotrou.fr
Site : http://www.ville-nogent-le-rotrou.fr

  

Le Complexe Aquaval

Bowling de 8 pistes avec bar proposant également :
• Des cours et stages,
• Des animations à thèmes, anniversaires enfant,
• L’organisation d’événementiel (privé, associatif, entreprises)

Piscine intérieure comprenant :
• 1 bassin de 25 mètres, 4 couloirs pour l’apprentissage, le perfectionnement ou la pratique de la natation
• 1 bassin de loisirs avec boule à vague, banquettes à bulles, jets d’eau verticaux, geysers et douches
• 1 lagune de jeux pour les enfants animés de jets d’eau
• 1 toboggan de 70 mètres linéaires avec bassin de réception spécifique
• 1 espace fitness/relaxation avec spa, hammam et sauna. Séances de massage sur rendez-vous
Piscine d’été comprenant :
• 1 bassin de 50 mètres
• 1 bassin d’apprentissage
• 1 fosse à plongeon avec tremplins à 1 et 3 mètres et 1 plate forme à 5 mètres

Diverses animations :
• Aquagym, aquapalmes
• Bébés nageurs (6 mois – 3 ans)
• Jardin aquatique (4 ans – 6 ans)
• Ecole de l’eau (6 ans – 10 ans)
Pour tout renseignement :
Aquaval
Rue Saint-Hilaire
28400 Nogent-le-Rotrou

Tél. 02 37 54 50 54

Mail : aquaval-bowling@wanadoo.fr
           aquaval-piscine@wanadoo.fr 
Site : http://www.ville-nogent-le-rotrou.fr

  

Le cinéma « Le Rex »

Complexe de 3 salles avec une programmation diversifiée, y compris Art & Essai.

Pour tout renseignement :
Cinéma « Le Rex »
place du Onze Août 1944
28400 Nogent le Rotrou

Tél. 02 37 52 12 24

Site : http://www.ville-nogent-le-rotrou.fr

 


Les balades à pied, à vélo ou en calèche

Balades et randonnées à pied : www.123randonnee.fr  

Balades à vélo : Location VTC/VTT - Renseignements : Tél. 02 37 29 68 86

Balade en calèche : La balade du Perche - 28400 Nogent-le-Rotrou - Port. 06 10 53 30 73

Balade en calèche avec chevaux percherons

 

 

www.clevacances.com
 
www.gites-de-france-eure-et-loir.com
   
Service Loisirs Accueil
02 37 84 01 01 - www.tourisme28.com

Retrouvez les hébergements labellisés pêche en cliquant ici


haut de page